Réduire le risque de diabète de type 2 avec des fruits rouges, du thé et du chocolat

Le diabète de type 2 est une maladie métabolique chronique, caractérisée par une augmentation de la glycémie. Il a pris des proportions épidémiques au cours des dernières années. Il est associé aux maladies cardiovasculaires et à l’hypertension et son développement est lié au mode de vie, aux habitudes alimentaires en particulier, à l’obésité et la sédentarité. Pour aggraver les choses, la plupart des personnes qui ont des risques objectifs de développer la maladie ne tiennent pas compte de ce risque.

Alimentation et glycémie

Une étude menée en Angleterre (Royaume-Uni) en 1997 et récemment publiée dans la revue The Journal of Nutrition, a affirmé que les substances présentes en grande quantité dans le thé, les baies et le chocolat aident à protéger contre le diabète, en particulier de type 2. L’étude ciblait les femmes de 18 à 76 ans. Les chercheurs ont noté l’association entre l’alimentation et la glycémie, la protéine C réactive (un marqueur évocateur de l’inflammation chronique dans le corps pouvant être associée au diabète, l’obésité, aux maladies cardiaques et au cancer) et la concentration d’insuline dans le sang (indiquant le degré de fonctionnement de l’insuline).

Diabète et flavonoïdes

L’attention a été attirée sur les aliments qui contiennent un groupe de substances appelées flavonoïdes, en particulier une flavone trouvée en plus grande quantité dans le thé, les légumes et les épices comme le céleri et le persil, et l’anthocyanine trouvée dans le raisin, les baies et le vin rouge. Les résultats révélés par l’enquête indiquent que la consommation en grandes quantités de flavones et d’anthocyanes est associée à une meilleure régulation de la glycémie, l’amélioration du fonctionnement de l’insuline et un niveau inférieur de l’inflammation chronique. Ces résultats ont intégré des preuves scientifiques qui renforcent l’importance d’une bonne nutrition pour la prévention des maladies et la promotion de la santé.