Qu’est ce que le trouble de la personnalité ?

La personnalité est définie par les traits émotionnels et le comportement d’un individu. On pourrait dire que c’est l’essence même de la personne, sa capacité à ressentir les émotions ou à agir. Un trouble de la personnalité apparaît lorsque ces traits sont très rigides et mal ajustés, ou compromettent l’adaptation de l’individu aux situations qu’il rencontre, provoquant de la souffrance et de l’ennui chez lui-même et chez les gens proches de lui. En général, ces personnes sont peu motivées pour le traitement, puisque les traits de personnalité causent de la détresse, perturbent leurs relations avec les autres, les amis comme la famille. Ce trouble apparait généralement chez les jeunes adultes et est chronique si elle n’est pas traitée. Les causes sont souvent multiples, mais liés à des expériences de l’enfance et de l’adolescence de l’individu. Le traitement est assez difficile et prend beaucoup de temps, puisque s’agissant de changements de caractères, l’individu aura à changer sa propre manière d’être pour que le traitement soit efficace.

Type de troubles de la personnalité

Il existe plusieurs types de ces troubles.

Trouble de la personnalité paranoïde

Les individus se sentent floués par les autres, ont des doutes sur la loyauté des autres, et interprètent les observations ou les actions des autres comme une menace. Ils sont réputés avoir un caractère méchant et perçoivent les attaques de partout, sont souvent jaloux et ont des soupçons non fondés sur la fidélité de leurs partenaires et amis.

Trouble de la personnalité schizoïde

Les individus s’éloignent de toute relation sociale, ne veulent pas ou n’aiment pas les relations intimes, pratiquent des activités seuls de préférence. Ils ont peu ou pas d’intérêt pour le sexe avec une autre personne, et ont peu ou pas de plaisir dans leurs activités. Ils n’ont pas d’amis proches ou de confidents, ne se soucient pas des éloges ou des critiques, étant émotionnellement froids et distants.

Trouble de la personnalité schizotypique

Il touche les individus excentriques et étranges, qui ont des croyances bizarres, des expériences avec des illusions et de la pensée et des coups de gueule. Ils manquent d’amis et éprouve beaucoup d’anxiété dans l’interaction sociale.

Trouble de la personnalité

Il concerne les personnes instables émotionnellement et très impulsives, qui évitent les efforts et ont incroyablement des envies de suicide. Ces personnes ont des crises de colère inappropriées, considèrent les personnes autour d’elles comme de bonnes personnes, mais peuvent tout aussi rapidement faire abstraction des qualités précédemment évalués. Elles présentent généralement une hyper réactivité émotionnelle dans les situations qui sont très bonnes ou excellentes, comme dans les situations défavorable ou catastrophiques.

Trouble de la personnalité narcissique

Il s’agit des personnes qui se croient grandioses, qui ont besoin d’être admirés, qui méprisent les autres croyant qu’ils sont spéciaux et qui exploitent les autres dans leurs relations sociales et deviennent arrogantes. Lorsqu’ils parlent d’eux, ils soulignent toujours leurs qualités plusieurs fois. Ils ne se soucient pas de la souffrance qu’ils causent aux autres et ont souvent besoin de rabaisser et humilier les autres pour se sentir mieux.

Trouble de la personnalité antisociale

Ces individus ne respectent pas les droits des autres, et ne répondent pas aux normes. Ils sont des menteurs, des trompeurs et des impulsifs qui cherchant toujours l’avantage sur les autres. Ils n’éprouvent ni colère, ni remord et sont totalement irresponsables même s’ils disent le contraire. En surface, ils peuvent établir des relations affectives, mais ne sont pas en mesure de maintenir des liens durables.

Trouble de la personnalité histrionique

Il concerne les personnes très émotives, toujours à la recherche d’attention, qui se sentent mal quand elles ne sont pas le centre d’attention. Elles sont séduisantes, avec des changements rapides des émotions. Elles essaient d’impressionner les autres en faisant usage de jeux de rôles, et ont tendance à interpréter les relations comme étant plus intimes qu’elles ne le sont réellement.

Trouble obsessionnel-compulsif

Il concerne les individus qui s’intéressent à l’organisation, au perfectionnisme et au contrôle, qui sont toujours attentifs aux détails, aux listes, aux règles, à l’ordre et aux horaires. Ils ont une dévotion excessive au travail, donnent peu d’importance aux loisirs. Ils sont obstinés, ne jettent rien et et ne peuvent pas subordonner les tâches à d’autres.

Trouble de la personnalité évitante

Il est caractérisé par des personnes trop timides, très sensibles à la critique, qui évitent les activités sociales ou les relations avec les autres, qui sont réservés et concernés par la critique et le rejet. Généralement, ces individus ne s’engagent pas dans de nouvelles activités qu’ils considèrent comme insuffisantes ou peu attrayantes.

Trouble de la personnalité dépendante

Il se traduit par des personnes qui ont besoin d’être soignées, dociles, qui ont toujours peur des séparations. Ces individus ont besoin des autres pour assumer la responsabilité de leurs actions, pour lancer des projets. Ils se sentent mal quand ils sont seuls, et évitent à tout prix cette situation.

Traitement

Le traitement de ces troubles se base sur la psychothérapie (orientation analytique ou comportementale dans la plupart des cas) et la psychanalyse. Parfois, il faut aussi traiter d’autres troubles qui se développent tout le long, et dans la plupart des cas en raison de ces derniers. La dépression et l’anxiété associées à ces troubles apparaissent souvent. La demande pour le service est généralement encouragée par les amis et la famille, qui sont beaucoup plus gênés par le désordre que par l’individu lui-même. Il ne faut cependant pas oublier que plusieurs de ces fonctionnalités font partie des traits normaux de nombreuses personnes et ne constituent pas un trouble d’adaptation.