Une personne sur quatre l’épilepsie n’est pas contrôlée

25 juin 2016 – En France il y a environ 400.000 patients touchées par l’épilepsie et même si actuellement il y a différentes thérapies pour lutter contre la maladie, comme un score de médicaments antiépileptiques, la chirurgie ou la stimulation du cerveau, entre 20 et 30% des patients ne sont pas contrôlées et continuent de souffrir des crises.

A l’occasion de la Journée nationale de l’épilepsie est célébrée en mai, notant que entre 25 et 30% de ces patients sont résistants au traitement médicamenteux. Par conséquent, cette organisation médicale mondiale défend la nécessité de poursuivre les efforts pour la recherche sur cette maladie.

La priorité est de faire progresser le diagnostic et le traitement de l’épilepsie précoce, et souvent dans les services d’urgence ainsi que d’étudier l’impact de nouveaux médicaments antiépileptiques sur divers comorbidités telles que les troubles psychiatriques, les fonctions cognitives, et comportement.

Et est qu’un plus grand effort, bien que dans les cinq dernières années, il y a eu des avancées significatives dans la compréhension de la physiopathologie de l’épilepsie, des méthodes de diagnostic et de traitement, est nécessaire parce que « en plus de saisies, Il comporte une série de problèmes cognitifs, psychologiques et sociales d’origine multifactorielle, les commodités pour la même maladie, certains médicaments anti-épileptiques, ou associés.  »

L’Épilepsie provoque des problèmes liés à l’éducation, l’emploi, la mobilité et les relations personnelles de ceux touchés

Sous le terme « épilepsie » un grand nombre de maladies et syndromes sont définis par l’âge d’apparition, certains types de crise, certains modèles d’EEG et les causes, qui peuvent être de nature structurelle, métabolique ou génétique sont inclus .

Le coût moyen par patient en Europe varie entre 2.000 euros et 11 500 euros. La fréquence de l’épilepsie implique-delà d’un problème de santé majeur car elle implique également des questions liées à l’éducation, à l’emploi , la mobilité et les relations personnelles des personnes touchées.