Qu’est ce que le dispositif intra-utérin ?

Il s’agit d’un dispositif placé dans la cavité utérine pour prévenir la grossesse. Il existe plusieurs types de DIU. Il s’agit d’une méthode sûre et efficace de contraception, avec peu d’effets secondaires. Les DIU non traités se composent d’une tige de polyéthylène imprégnée avec un peu de baryum et sont encore largement utilisés en Chine. Certains DIU faits de cuivre contiennent des progestatifs (levonorgestrel).

Mécanisme d’action du DIU

L’action se passe principalement dans la cavité utérine. On pense que le principal mécanisme d’action du DIU est la transformation de l’environnement de l’utérus à un environnement hostile au sperme en agissant comme un spermicide, ce qui empêche l’arrivée de celui-ci dans les tubes. Une action extra-utérine avec un effet cytotoxique sur l’ovule et sur la motilité des trompes existe aussi. Les DIU non médicamenteux agissent principalement en raison de la réaction de l’organisme au DIU. Les DIU qui libèrent du cuivre provoquent à la fois une réaction biochimique et une action inflammatoire sur le corps étranger dans l’endomètre. Les niveaux de cuivre dans le sang ne sont pas modifiés chez les utilisatrices de DIU, de sorte que le cuivre n’est pas absorbé. Outre l’action sur le corps étranger de l’endomètre, les DIU causent la décidualisation et l’atrophie des glandes endométriales, rendant l’endomètre plus mince et diminuant généralement la quantité des saignements. La progestérone agit également sur la glaire cervicale, en la rendant plus épaisse, créant un autre obstacle pour les spermatozoïdes.

Efficacité des DIU

Les DIU médicamenteux sont plus efficaces que le DIU sans médicaments, avec un risque de grossesse, respectivement de 0,8 % et de 3%.

Les effets indésirables

Les effets indésirables les plus communs, incitant les femmes à les retirer (5 à 15 % de retrait par an) sont l’augmentation des saignements et l’apparition de crampes menstruelles (sauf pour ceux ayant des progestatifs).

Infections

L’utilisation du DIU est associée à des infections qui se produisent dans la cavité utérine lors de l’insertion ou consécutives à la contamination de la cavité utérine par le germe de la flore vaginale. Le positionnement correct du DIU, avec tous les soins antiseptiques, réduit le risque d’infection. Le DIU ne doit pas être placé chez les patients qui sont à risque accru de maladies sexuellement transmissibles, c’est-à-dire des patients ayant des partenaires multiples, des relations polygames, des premières relations. Le comportement sexuel de l’utilisatrice du DIU détermine le risque d’infection.

Grossesse avec stérilet dans la cavité utérine

Dans 50 % des cas, le DIU provoque des fausses couches. Le stérilet peut être enlevé sans instrumentation dans la cavité utérine, notamment sous le guidage d’une imagerie par ultrasons qui déterminera si le DIU est en dessous du sac gestationnel.

L’insertion du DIU

Le DIU peut être placé après l’accouchement, une fausse couche ou au cours du cycle menstruel, de préférence pendant la menstruation. Il se pose généralement au cours de la menstruation puisque dans cette période, le col de l’utérus est un peu plus ouvert et aussi puisque nous sommes sûrs qu’il n’y a pas de grossesse. L’insertion du DIU peut provoquer un certain inconfort, pouvant nécessiter l’utilisation d’analgésiques quelques heures après l’insertion. La présence d’une infection vaginale est une contre-indication à la pose du DIU. Dans ce cas, l’infection devra être traitée pour permettre l’insertion du dispositif.

Contre-indications à l’utilisation du DIU

Contre-indications : les patients à risque de maladies sexuellement transmissibles, les femmes ayant une cavité utérine anormal, tel que l’utérus bicorne (malformations utérines) ou la présence de fibromes sous-muqueux, ou les patients immunodéprimés qui sont à risque accru d’infection qui peuvent parfois causer une endocardite bactérienne (infection des valves cardiaques).

Les contre-indications absolues à l’utilisation du DIU sont la grossesse, les saignements vaginaux non diagnostiqués, l’infection pelvienne, l’infection antérieure ou actuelle du col de l’utérus, de l’utérus ou des trompes de Fallope et les tumeurs malignes suspectées.

Récemment, l’utilisation d’un DIU contenant un progestatif (levonorgestrel) qui agit pendant cinq ans et qui peut être bénéfique pour certaines femmes a été approuvé car il réduit le saignement menstruel et peut même arrêter la menstruation.

Les questions que vous pouvez poser à votre médecin

Le DIU médicamenteux avec de la progestérone stoppe-t-il la menstruation ?

Vais-je avoir des crampes avec un DIU médicamenteux ?

Serai-je protégée contre les maladies sexuellement transmissibles ?

Serai-je protégée contre la grossesse extra-utérine ?

Que dois-je faire si je tombe enceinte avec le stérilet ?

Les femmes diabétiques peuvent-elles utiliser le DIU ?