Les manifestations cliniques en début de grossesse

En début de grossesse, la plupart des malaises diminuent ou disparaissent sans l’utilisation de médicaments. Les médicaments doivent être évités au maximum. Si ces malaises ne disparaissent pas ou sont persistants, ils peuvent être des manifestations de maladies plus complexes.

Nausées et vomissements

Ils sont fréquents en début de grossesse. Quand ils se produisent en fin de grossesse, ils peuvent être associés à des maladies importantes et doivent toujours être signalés au médecin. Les lignes directrices pour les femmes enceintes sont les suivants : fractionner l’alimentation, éviter les aliments frits, les graisses et les aliments avec une odeur forte ou désagréable; éviter les boissons pendant les repas et boire de préférence dans les intervalles. Lorsque les symptômes sont très fréquents, le médecin doit évaluer la nécessité d’utiliser des médicaments.

Les brûlures d’estomac

Elles sont courantes au deuxième trimestre de la grossesse. Elles s’améliorent généralement avec un régime prévu, la réduction de la friture, de café, du thé, du poivre, de l’alcool et du tabac. Les mesures générales telles que ne pas coucher après les repas et élever la tête du lit sont également bénéfiques.

Bave

Très fréquent en début de grossesse, elle peut être réduite, en avalant sa salive.

Faiblesse et évanouissements

Ils peuvent arriver après un changement soudain de position et aussi lorsque la femme enceinte reste sans nourriture. Les femmes enceintes ne devraient pas faire de jeûne prolongé. Il faut respirer calmement et profondément pour améliorer la sensation de faiblesse et d’évanouissements.

Hémorroïdes

Elles sont fréquentes surtout dans les trois derniers mois de la grossesse, après l’accouchement et chez les femmes qui ont eu des problèmes avant la grossesse. Les femmes enceintes devraient chercher à maintenir le transit intestinal régulier. Les hémorroïdes saignantes ou blessées entraînent des difficultés à évacuer des excréments endurcis. Les régimes riches en fibres et en liquides aident le fonctionnement des intestins.

Les pertes vaginales

Il s’agit d’une décharge vaginale accrue (leucorrhée) fréquente chez les femmes enceintes. Normalement, elles ne provoquent pas de démangeaisons, de mauvaise odeur, de brûlure ou de douleur au cours des relations sexuelles. Il convient toutefois de consulté le médecin en cas d’apparition des symptômes. Lors de la rupture du sac amniotique, le patient peut présenter un écoulement vaginal accru. Il est toujours nécessaire d’informer le médecin en cas de soupçon de rupture des membranes avec une sortie de liquide amniotique.

Problèmes urinaires

L’augmentation du nombre de mictions est fréquente pendant la grossesse, surtout au début et en fin de grossesse, par l’élargissement de l’utérus et la compression de la vessie. L’infection urinaire est donc plus fréquente chez les femmes enceintes. A chaque fois que le patient ressent des brûlures au moment d’uriner, de la douleur, du sang dans l’urine ou de la fièvre, le médecin doit en être informé.

Essoufflement – difficulté à respirer

L’élargissement de l’utérus et la fréquence respiratoire accrue des femmes enceintes peuvent provoquer ce symptôme. Généralement, le fait de se coucher sur le côté soulage la sensation d’essoufflement. S’il y a d’autres symptômes (toux, fièvre, gonflement), l’essoufflement peut être associé à une maladie cardiaque ou respiratoire.

Douleur dans la poitrine

Les seins gonflent pendant la grossesse, ce qui provoque souvent des douleurs. Une femme enceinte doit porter un soutien-gorge avec un bon support. L’examen des seins perme généralement de détecter des problèmes plus graves du sein.

Mal de dos, douleurs articulaires

Pendant la grossesse, les articulations deviennent plus mobiles, ce qui provoque souvent des maux au dos et aux articulations comme le genou et la cheville. Les femmes enceintes ont généralement une posture qui provoque des maux de dos (augmentation de la lordose lombaire). Le gain de poids excessif augmente également l’incidence de la douleur ostéo-articulaire. Pour la prévention, il convient d’éviter le gain de poids excessif, de faire de l’exercice régulièrement, de maintenir une bonne posture et d’éviter de porter des talons hauts qui mettent mal à l’aise.

Maux de tête

Les maux de tête sont le plus souvent associés à des tensions, des conflits et des craintes, mais aussi à des maladies plus graves. La pression artérielle élevée doit être exclue. Le médecin évaluera la nécessité d’utiliser des médicaments.

Saignement des gencives

Pendant la grossesse, la muqueuse des gencives présente des saignements fréquents, car en plus de l’augmentation de la vascularisation de la muqueuse, leurs petits vaisseaux sanguins deviennent plus fragiles. La cause des saignements est une inflammation chronique des gencives. Une femme enceinte doit se brosser les dents avec une brosse douce et soyeuse et masser les gencives. Ce symptôme doit être signalé au médecin et au dentiste. Il peut parfois associée à d’autres problèmes de coagulation du sang.

Œdème dans les jambes

Il se produit principalement en fin de grossesse, dans des membres inférieurs. Lorsqu’ils ne sont pas associés à la perte de protéines dans l’urine et à l’hypertension artérielle, il reflète souvent l’accumulation de fluide caractéristique d’une grossesse. Il y a des positions qui empêchent le retour veineux (retour du sang des jambes vers le cœur). Les femmes enceintes présentant un œdème ne doivent pas rester assises pendant une longue période. Il est recommandé d’exercer les jambes par la marche. Le gonflement diminue lorsque le patient est couché, préférence sur le côté gauche, et aussi en élevant les jambes au-dessus du niveau du cœur. Une autre mesure importante est d’enlever les bagues pour qu’un œdème dans les mains ne puisse pas se produire

Crampes

Elles peuvent se produire pendant la grossesse, généralement après un exercice excessif. Quand cela se produit, le muscle doit être massé et chauffé.

Chloasma gravidique – taches sur le visage

Des taches sombres sur la peau peuvent survenir pendant la grossesse. Celles-ci diminuent habituellement jusqu’à six mois après l’accouchement, mais persistent chez certaines femmes. Les taches sont semblables à celles qui se produisent après l’utilisation de contraceptifs oraux. Les mères présentant ces correctifs devraient éviter l’exposition au soleil.

Vergetures

Elles sont le résultat de la distension des tissus. Le moyens le plus efficace de les empêcher est de ne pas prendre du poids, ce qui très important pour réduire son incidence. Il est recommandé de masser les tissus plus susceptibles de vergetures (le ventre, les seins, et les cuisses) avec des substances huileuses. Le médecin peut prescrire une crème de massage pour la peau. Il est interdit d’appliquer de la crème sur les mamelons. Les vergetures sont d’abord violacées et deviennent blanchâtres au fil du temps.

Hot : Utilisez notre comparateur de mutuelle. Economisez sur vos dépenses santé avec une bonne mutuelle.