Stress et cœur

Des études montrent que le stress qui affecte le corps peut causer des changements cellulaires et augmenter l’incidence de certaines maladies telles que les maladies cardiaques et l’hypertension artérielle. Le stress peut également avoir une relation avec l’apparition du cancer.

La relation avec la fonction immunitaire n’est pas toujours claire. Des études montrent que les personnes qui ont des relations sociales plus élargies et des contacts avec d’autres personnes telles que les amis, les voisins, les parents, les collègues de travail ou autres ont un plus faible risque de contracter des rhumes, par rapport à ceux vivant dans un environnement restreint et ayant des relations très limitées. Il est dévoilé que plus le contact avec les gens est élevé, moins sont les risques de contracter des maladies respiratoires virales. Autrefois, Hippocrate avait dit que les émotions étaient liées à la santé. Aujourd’hui, les scientifiques démontrent que les passions peuvent déclencher des maladies.

Certaines cellules de l’organisme sont en mesure d’envoyer des messages entre les cellules nerveuses et le système immunitaire. Des études sur des animaux démontrent que la perturbation de la communication entre les cellules, électriquement ou par l’utilisation de médicaments, est associée à une susceptibilité accrue de la maladie thyroïdienne, des maladies inflammatoires et de l’arthrite. La plupart des études concernent le stress, l’hypertension et les maladies pouvant être mortelles pour les personnes souffrant de maladies cardiaques. C’est un fait significatif, les crises cardiaques sont causées par l’agrégation des plaquettes qui forment des caillots, un phénomène « de combat ou de fuite » déclenché par la peur ou le doute.

Types de stress

Chacun d’entre nous ressent constamment le stress sous une forme ou une autre : le stress aigu ou le stress chronique.

Le stress aigu

C’est le résultat d’un événement traumatisant, tel que la perte d’un être cher, une agression, une maladie grave dans la famille, la perte d’un emploi ou une perte des biens.

Le stress chronique

Son apparition est progressive. Il peut être causé par des problèmes de circulation routière, des problèmes au travail, les problèmes économiques ou familiaux. Dans les situations de stress, le corps libère deux hormones, l’adrénaline et la cortisone. Dans les deux cas du stress chronique, les cellules immunitaires sont activées, la glycémie touche les muscles et leur donne un peu plus d’énergie que d’habitude. La respiration augmente en même temps la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Au début, la cortisone maintient le stress et puis, lentement, le diminue jusqu’à ce que le corps fonctionne normalement. Lorsque la situation stressante persiste, la réaction se poursuit et peut devenir une réaction néfaste.

Qu’est-ce qu’une réponse allostatique au stress ?

En 1998, un ouvrage utilisant le terme « allostatique » a été publié. Ce terme vient d’un mot grec qui signifie « trouver la stabilité dans le changement ». C’est un ajustement qui se produit lorsque le corps est soumis à un stress chronique. Le corps doit préserver une certaine adaptation qui peut être élevée. Certaines personnes soumises à un stress chronique deviennent hyperactives ou hypoactives. Une petite ou une grande production d’hormones face à une situation stressante peut être l’objet d’un dommage, déclenchant une production de substances de substitution qui corrigent l’excès ou l’insuffisance de ces hormones. Ainsi, un excès de cortisone augmente la production d’insuline, provoque une faiblesse musculaire, prédispose aux infections et à la décalcification osseuse et favorise la dépression et la dégénérescence du cerveau conduisant à la perte de mémoire. On ne sait pas pour quelle raison certaines personnes ne sont pas stressées alors qu’elles continuent de produire des hormones, alors que d’autres personnes qui ne produisent pas d’hormones peuvent être stressées.

Comment réduire le stress ?

La recherche suggère que des exercices modérés et réguliers sont les meilleurs moyens de combattre les effets néfastes du stress. Les personnes qui font régulièrement des exercices ne se rendent pas compte de la production ou non des hormones et peuvent maîtriser leur stress. D’autres pensent que manger beaucoup et boire des boissons alcoolisées peuvent les calmer. Réduire le stress ne signifie pas qu’il faut changer de ville ou aller vivre à la campagne, quitter son emploi, prendre la retraite, laisser la voiture ou changer de carrière. Il suffit de faire plus d’exercice, augmenter le cercle de relations, participer à des activités sociales et voyager de temps en temps.

Nouveau : Economisez sur vos dépenses santé avec une complémentaire santé pas chère. Voici notre comparateur mutuelle.