les troubles liés à l’équilibre ou le vertige

C’est l’illusion d’un mouvement du corps ou de l’environnement, en outre défini comme étant parfois de rotation ou unidirectionnel. Le trouble est souvent associé à d’autres symptômes tels que l’impulsion (le corps se sent poussé ou jeté dans l’espace), les nausées, les vomissements et l’ataxie.

Quels sont les symptômes ?

Le vertige est défini comme l’expérience consciente d’un mouvement tourbillonnant. Les patients perçoivent une anomalie de l’équilibre qu’ils trouvent désagréable. Ils peuvent avoir l’illusion de tourner sur eux-mêmes ou d’un mouvement de l’environnement. Il est parfois soudain, accompagné de nausées et de vomissements.

Comment le médecin fait le diagnostic ?

Le médecin doit prêter attention aux antécédents médicaux du patient (anamnèse), à l’apparition et la durée des symptômes, aux épisodes récurrents, à la position, l’acouphène et la perte d’audition. A l’examen neurologique, des tests d’audition et des tests du champ visuel sont faits pour confirmer une ataxie, une dysarthrie, une diplopie ou des anomalies des nerfs crâniens. Des analyses de sang (pour rechercher la carence en vitamine B12, une baisse des niveaux d’hormones), l’examen du LCR (pour détecter l’augmentation de la protéine, les tumeurs, les neuropathies, une infection), des tests d’imagerie (tomographie et IRM du cerveau), une audiométrie et un électronystagmographie sont aussi nécessaires.

Comment traiter le trouble ?

Le traitement dépend de ses causes et de l’intensité des symptômes. Les médicaments généralement utilisés sont les antihistaminiques, les anticholinergiques et les phénothiazines. En cas de symptômes persistants (vertige et déséquilibre), le patient peut devenir inapte. Lorsque le traitement n’a apporté aucun bénéfice ou a échoué, le patient est un candidat pour la rééducation vestibulaire dont les objectifs consistent à diminuer la survenue de vertiges, à améliorer la fonction dynamique quotidienne et à restaurer l’estime de soi. Cette réhabilitation consiste à faire des exercices d’équilibre et ainsi de rétablir la coordination du patient.