Vergetures

Les vergetures sont des stries dues à l’hyperextensibilité de la peau. L’extension est due à l’augmentation de poids, l’augmentation de la masse musculaire, la grossesse, les médicaments, les changements hormonaux… Les vergetures de grossesse sont dues à l’activité corticosurrénale.

Comment se manifestent les vergetures ?

Les stries sur le dessus sont rouges ou violacées, puis deviennent blanches nacrées. Elles présentent des formes de tailles et de largeurs différentes. Elles sont parfois ridées, avec une surface brillante. Chez les jeunes, des cannelures se trouvent généralement sur les cuisses et la région lombo-sacrée. Pendant la grossesse, les vergetures sont situées sur l’abdomen latéral et antérieur, les cuisses et les seins. En cas de maladie endocrinienne telle que l’obésité, elles peuvent se produire sur l’abdomen, les fesses, les cuisses et les plis axillaires. Les vergetures peuvent également être héréditaires.

Comment prévenir les vergetures ?

Une peau bien hydratée ne s’expose pas facilement aux vergetures. Il existe des substances qui agissent sur l’hydratation de la peau et aident à mieux résister aux fluctuations de poids et la croissance. Ces substances sont à privilégier. Les aliments contenant des vitamines A, C et E jouent un rôle important dans la formation de collagène. La vitamine A aide à réguler le fonctionnement du tissu nerveux autonome. La vitamine C améliore la microcirculation, en favorisant la formation de collagène. Il faut maintenir le poids, en évitant l’effet « d’accordéon », responsable de la formation accrue des vergetures.

Comment traiter les vergetures ?

Les vergetures répondent mieux au traitement lorsqu’elles sont traitées dès le début. Le traitement systémique par des corticostéroïdes et le traitement topique avec des stéroïdes fluorés sont possibles. Le laser, l’acide rétinoïque, le peeling chimique, la microdermabrasion (des microcristaux d’oxyde d’aluminium qui provoquent de petites plaies sur la peau où s’installent les vergetures, avec une régénération cutanée postérieure) et le levage de courant galvanique peuvent aussi être envisagés.