L’obésité et l’asthme

Au cours des dernières années, on a observé une augmentation des erreurs alimentaires, de l’inactivité physique et du gain de poids, et en parallèle l’augmentation des maladies associées. L’obésité, ainsi que la prévalence du surpoids chez les enfants et les adolescents est devenue un problème de santé publique aux États-Unis et dans plusieurs pays. Plusieurs études ont montré une association entre l’obésité, l’asthme et les symptômes respiratoires.

Quelle est la relation entre l’obésité et l’asthme ?

L’obésité est une maladie complexe qui conduit à des complications cardiovasculaires et métaboliques. Des composants inflammatoires de l’obésité peuvent entraîner un risque accru d’asthme. La leptine, une substance déclenchant une réaction inflammatoire produite par le tissu adipeux, a été associée à l’asthme chez les enfants. Une étude sur 188 enfants et adolescents a montré que le taux de cholestérol sérique était supérieur chez les asthmatiques que chez les sujets sains et les patients asthmatiques sont significativement plus obèses que non-asthmatiques. Dans cette étude, le risque de l’asthme, de l’hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol dans le sang) et de l’obésité a augmenté. Il est important de comprendre le mécanisme de la relation entre l’obésité et l’asthme, car la prévalence de l’obésité et de l’asthme est extrêmement élevée chez les enfants vivant en milieu urbain. Chez les enfants et les adolescents scolarisés, l’association entre l’hyper-réactivité des voies respiratoires, l’atopie (tendance héréditaire vers des réactions allergiques) et l’obésité a été observée. L’obésité est un indicateur fort que l’asthme infantile est récurrent dans l’adolescence. En outre, plus de 75% des patients qui se rendent dans un service d’urgence pour l’asthme sont en surpoids ou obèses.

Les complications

Les principales complications respiratoires de l’obésité sont des difficultés respiratoires et un grand travail de la respiration. Les principales complications vasculaires sont en général l’augmentation du volume pulmonaire et sanguin, le débit cardiaque élevé et la pression diastolique élevée. Les patients souffrant d’obésité sont de bons candidats pour développer le syndrome de détresse respiratoire et l’apnée du sommeil. Les patients obèses présentent plus fréquemment les symptômes de dyspnée (difficulté à respirer) et une incapacité à faire des exercices, lesquels sont importants pour la qualité de la vie. Avec l’affaiblissement des muscles, les douleurs articulaires et le frottement de la peau sont des facteurs déterminants pour la réduction de la capacité d’exercer, en plus des effets cardio-pulmonaires de l’obésité. La réduction du poids et l’activité physique sont des moyens efficaces pour inverser ces changements.

Ce que vous pouvez faire

L’asthme et l’obésité ont un impact significatif sur la santé des individus et l’augmentation des cas d’asthme a été associée à l’obésité. Le fait que l’asthme et l’obésité présente, dans certaines études, une association significative, ne signifie pas nécessairement que l’obésité est une cause de l’asthme. Cependant, on observe dans de nombreuses études qu’il existe une association de risque pour l’obésité et l’asthme, ce qui devrait encourager les asthmatiques à chercher de l’aide pour les interventions alimentaires et la réadaptation des modes de vie. Une évaluation du rôle de l’alimentation peut améliorer la qualité de la vie.

Flash info : Pensez à vous protéger avec une mutuelle pas chère adaptée. Essayez notre comparateur mutuelle.