La frigidité et ses causes

La frigidité est caractérisée par l’absence de tout désir et de réponse sexuelle. Cette terminologie a été utilisée pour définir les femmes qui ne présentent pas d’intérêt pour le sexe ou qui sont complètement froides au toucher érotique.

Quelles sont les causes possibles ?

Il faut prendre en considération un certain nombre de facteurs qui peuvent interférer avec la libido (pulsion sexuelle) des femmes: le facteur organique, le facteur émotionnel et le facteur social culturel. En général, la frigidité résulte d’une combinaison de ces influences et la catégorie sociale a un poids important.

Facteurs organiques

Les maladies qui affectent directement les organes génitaux comme l’infection, ou indirectement comme l’hyperprolactinome responsables de l’augmentation de l’hormone prolactine, inhibent complètement la motivation de sexuelle. Les troubles psychiatriques chroniques comme la dépression, génèrent une diminution ou une absence de désir sexuel. L’utilisation de certains médicaments tels que les antidépresseurs et les antihypertenseurs baissent la libido.

Les facteurs émotionnels

– Les situations traumatisantes permanentes, telles que l’abus sexuel, le viol ou la violence sexuelle,

– La répression sexuelle, la culpabilité et les angoisses liées au sexe,

– Les conflits conjugaux importants, accompagnés d’accusations de voies de fait, le manque de respect et le manque d’intimité,

– La relation infantilisante entre les époux, dans lequel les partenaires jouent plus le rôle de parents que de partenaires sexuels,

– Le manque de communication et l’intimité dans le couple,

– Le manque d’attraction et d’affection pour le compagnon choisi comme partenaire.

Les facteurs culturels ou sociaux

– Le manque d’éducation et de l’orientation sexuelle,

– La peur de grossesse non désirée associée à l’incertitude de la contraception,

– Les pratiques et les difficultés persistantes au quotidien, le manque de temps nécessaire pour le sexe, le manque d’environnement propice à l’intimité,

– La stimulation sexuelle inappropriée,

– La sexualité sociale des femmes, surtout dans les cultures dont les répressions (religions chrétiennes et musulmanes) ont marqué l’influence.

Il y a quelques années, il a été dit que la femme était froide par nature, que sa sexualité était uniquement axée sur la maternité. Dans ce contexte, la sexualité des femmes est utilisée pour servir les hommes. En conséquence, la femme est plus stimulée ou pas stimulée du tout. Cette situation se produit continuellement, avec des sentiments d’obligation en ce qui concerne le sexe, inhibant éventuellement toute réponse érotique, puisque le sexe devient l’une des nombreuses tâches qui doivent être effectuées par des femmes. Les sentiments sexuels positifs sont alors foulés et inhibés et même punis, forçant la femme à prendre soin de la maternité et de la famille et à renoncer à un épanouissement sexuel.