La torsion testiculaire

Il s’agit d’une douleur soudaine dans le scrotum, accompagnée d’un gonflement. Généralement, les enfants et les adolescents sont plus susceptibles de contracter la maladie qui est considérée comme une urgence chirurgicale.

Comment se développe la maladie ?

Le testicule se situe à l’intérieur du scrotum, entouré de plusieurs couches de tissu et suspendu par le canal déférent et ses artères et ses veines. Il est pratiquement un corps « suspendu » dans le scrotum. En raison de fluides internes qui servent de lubrifiants, il a une certaine mobilité autour de son axe. La torsion se produit lorsque le mouvement du testicule surpasse son axe longitudinal. Les structures de support sont compromises et la circulation sanguine des testicules est diminuée. Une séquence d’événements se produit, provoquant un accroissement de testicule douloureux en raison de diminution du flux sanguin et la congestion veineuse.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes varient en fonction de l’âge du patient. Chez le nouveau né, il y a une forte augmentation du volume du scrotum du côté atteint, un durcissement du testicule et peu de douleur. Chez les adolescents, les symptômes se traduisent par une douleur abdominale ou inguinale qui irradie peu de temps après dans les testicules. Chez le jeune adulte, la douleur testiculaire est le premier symptôme. Cette douleur peut être accompagnée de signaux locaux, tels que l’œdème, la rougeur et l’augmentation de la température. Les symptômes généraux tels que des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales peuvent aussi se produire

Comment le médecin fait-il le diagnostic ?

Généralement, une apparition brusque de la douleur avec gonflement du testicule chez un très jeune patient fait penser à une torsion du testicule. D’autres causes doivent être soulevées, comme la torsion d’appendice testiculaire, l’épididymite, le gonflement du scrotum aigu, l’orchite, la hernie étranglée ou la tumeur testiculaire. La présence de symptômes urinaires tels que des mictions fréquentes, une brûlure à la miction, associée à des douleurs testiculaires considérées comme des processus inflammatoires ou infectieuses des voies urinaires avec orchi-épididymite conséquente peut aussi aider pour le diagnostic. Quelques patients ont signalé une activité physique ou sexuelle précédant l’apparition. D’autres patients rapportent que la douleur a commencé pendant le sommeil. Certaines personnes ont déclaré avoir eu les mêmes symptômes, qui ont cependant disparu spontanément. Lors de l’examen du patient, l’augmentation de la douleur implique le scrotum, qui devient rouge et enflé. L’analyse d’urine et de la culture d’urine doivent être obtenue pour le diagnostic différentiel avec d’autres pathologies. L’échographie Doppler du testicule et du cordon spermatique est la procédure de choix pour l’examen du testicule et son approvisionnement en sang. La scintigraphie du testicule est une autre possibilité.

Comment est traitée la maladie ?

Une fois le diagnostic fait, le traitement est orienté sur la chirurgie puisqu’il s’agit d’une urgence. Une incision est réalisée sur le côté du scrotum touché pour soigner le testicule ayant subi une torsion et fixer l’autre testicule à la paroi du scrotum pour que celui-ci ne puisse être compromise par les points de suture. Dans certains cas, si le patient ne cherche pas de solutions immédiatement ou lorsque le diagnostic n’est pas fait rapidement, le testicule subit des changements irréversibles, obligeant leur retrait. Avec les techniques modernes de diagnostic, cette situation est rare.

Les questions que vous pouvez poser à votre médecin

Quelles sont les causes de la torsion du testicule ?

Progresse-t-elle rapidement ?

Est-ce je peux la traiter avec des médicaments ?

Cela peut-il causer une infection ?